Les rythmes scolaires

La réforme des rythmes scolaires s’inscrit dans le dogme régulièrement souligné de l’uniformité où l’éducation doit être unique, normalisée et rigide. Pas de variétés, pas d’expérimentation car l’école à interdiction d’adapter son processus à la spécificité des élèves (une véritable insulte vis à vis des enseignants comme si leurs compétences ne devaient servir à rien).

C’est grave car c’est la liberté du système, seule capable de permettre une adaptation à tous les cas (N’y-a-t-il pas un cas par enfant à moins de vouloir faire un plagiat de « I Robot »……) qui est montrée du doigt, interdite. Or, tout le monde sait que dans un système coercitif et rigide, la satisfaction des uns se fait au détriment de celle des autres.

Un vrai paradoxe lorsque l’on entend le ministre de l’éducation, Vincent Peillon, dire que cette réforme est un excellent moyen de lutter contre les inégalités.

Cette réforme, parfaite négation de la liberté de chacun (Enseignants, Parents, Enfants et Elus locaux) est en outre une réforme non financée. L’absence d’activités gratuites qui devraient profiter au plus grand nombre d’enfants, de tous les milieux, va nécessairement accroître les inégalités, si elle se confirme. Et le gouvernement n’a pas donné de garanties financières malgré le déblocage de fonds par le Président de la République. La gratuité est un leurre car les collectivités territoriales ont toutes, des moyens différents.

Les familles pourraient donc bien avoir à payer ce nouveau temps périscolaire induit par la réforme Peillon, alors que la conjoncture économique reste particulièrement négative et que l’actuel gouvernement assomment les ménages d’impôts alors qu’il devrait s’astreindre à réduire rapidement et efficacement le déficit public. N’est ce pas d’ailleurs la décision prise par le Maire de Lyon, M. Collomb!!!

La situation est loin d’avoir trouver son mode de fonctionnement efficient.

La rentrée 2014 promet d’être tout sauf calme.

Cette entrée a été publiée dans Politique, Saint Germain lès Corbeil and taguée . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*