Le désordre à Saint Germain lès Corbeil

Nous aimerions être démentis quand nous disons qu’au-delà de nos divergences, le désordre paraît régner au sein de notre majorité municipale. Malheureusement, les indices s’accumulent, qui montrent qu’il y a des ordres apparents qui cachent les pires désordres.

L’évident conflit d’intérêt dans le dossier de l’ancien évêché où, dans le choix final du promoteur, la proximité du maire avec sa petite fille, responsable des programmes de l’entreprise, était un premier signe, alors même que nous nous interrogeons sur la rigueur de la procédure très stricte des appels d’offre.

Et maintenant, la Cour Régionale des Comptes qui s’intéresse de près aux comptes de la commune sur fond d’instruction judiciaire. Les mots circulent – « Irrégularités comptables et fiscales » – « Abus de biens sociaux », trop lourds pour que nous les fassions nôtres tant il est vrai que la présomption d’innocence est primordiale.

Et pour finir, une unité de la majorité que certains de ses membres fragilise ouvertement pendant le Conseil en s’inquiétant de l’urbanisation anarchique de notre commune. Une façon de dénoncer ce que nous disons depuis longtemps. Le maire n’a aucune politique censée et réfléchie d’urbanisation pour l’avenir de notre commune.

L’incompétence, une étiquette qui nous a si souvent été attribuée gratuitement. Aujourd’hui, les faits démontrent que l’incompétence n’est pas un mot qui qualifie des êtres mais des actions……

« Entre fond et forme, la forme n’est elle pas la compétence des incompétents? »

 

 

Cette entrée a été publiée dans colères, Politique, Saint Germain lès Corbeil. Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*